A PROPOS

Qui suis-je ?

Allison Cohade

Je m’appelle Allison, j’ai 37 ans, je suis originaire de Saint-Etienne et je suis maman de 2 chats : Baguera (11 ans) et Tigrou (10 ans). Après des études de biologie j’ai travaillé dans des laboratoires de recherches universitaires en tant qu’assistante ingénieur, responsable hygiène et sécurité puis laboratory manager sur des sujets variés allant du sida au cancer en passant par les plantes. Aujourd’hui je vis à Liège, en Belgique, depuis février 2012. Je me plais beaucoup dans cette ville dont les habitants sont accueillants et chaleureux.

Mon parcourt artistique

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours été attirée par l’art plastique et les loisirs créatifs. Enfant, je jouais beaucoup avec la pâte à modeler Play-Doh, j’organisais des défilés de mode avec mes barbies, je dessinais des collections avec le jeu « dessinons la mode », j’adorais aussi les légos. J’ai pratiqué la danse classique puis le modern jazz et les danses de salon à partir de l’âge de 5 ans. Puis je me suis mise à la peinture avec les numéros d’arts, vous vous souvenez ? Ces tableaux prêts à peindre avec des cases numérotées correspondant à des couleurs différentes ! Ce que j’ai pu en faire. Adolescente et jeune adulte, j’ai essayé le déco patch puis le home déco. Je customisais tout ce qui me tombais sous la main : un set de table devenais un tableau sur lequel j’accrochais toutes sortes de choses (éprouvette en verre en guise de soliflore, fleurs artificielles, fil d’aluminium, paillettes…), les miroirs devenaient des mosaïques de nacres et de coquillages, je transformais les vases, les lampes, et je peignais également des personnages Disney sur des lauzes.

  Puis le sport, les études et ensuite le travail ont fait que j’ai mis de côté cette part d’artistique. C’était de l’amusement, de quoi occuper son temps libre, alors que les études, le travail ça c’est sérieux (heureusement que j’ai changé d’avis depuis !).

Parcourt artistique
Livre polymère Mathilde Brun

Ma rencontre avec la pâte polymère

Lors de mon arrivée en Belgique, pour le travail de mon compagnon, j’ai dû attendre 1 an une équivalence de diplôme pour pouvoir travailler. N’ayant pas un caractère à rester à la maison à regarder la télé, je suis allée dans un magasin de loisirs créatifs et j’y ai découvert un livre qui expliquait comment créer ses propres perles en pâte polymère (Bijoux en pâte Fimo de Mathilde Brun).

Me voilà donc rentrant à la maison avec quelques pains de pâte polymère, des lames, un rouleau et le livre de Mathilde Brun. J’ai suivi les instructions à la lettre, fait les différents tutoriels du livre, ça me plaisait beaucoup. Il y avait une dimension de transformation de la matière qui me fascinait, arriver à créer des perles dures à partir de pâtes unies et crues, je trouvais ça magique.

Je continuais donc mon initiation mais très vite des questions me venaient en tête, parfois j’avais beau suivre parfaitement les explications du livre, je n’obtenais pas les mêmes résultats. Je me sentais un peu frustrée. J’ai donc décidé de suivre des cours avec une professeur afin de pallier à cela.

Autodidacte oui, mais pas que...

En 2012, j’ai rencontré Virginie Carestia (alias Les créations de Giny). C’est elle qui donnait des cours de polymère dans ma région. C’est une femme très douce, qui a l’habitude de donner des cours aux enfants, et très compétente.

Grâce à elle j’ai pû poser mes questions, avoir des réponses concrètes, elle m’a appris les bons gestes, les différentes techniques existantes, les possibilités qu’offre ce médium…Même s’il ne s’agissait pas d’une formation diplômante, bien encadrée par une institution, cet apprentissage d’un cours par mois durant 2 ans a été décisif pour moi et au combien enrichissant.

A partir de là je n’ai fait que progresser. Je m’entraînais dur entre les cours, pas parce que je voulais que tout soit parfait, mais simplement parce que plus je pratiquais plus je prenais du plaisir à travailler cette pâte. Et plus je pratiquais, plus j’apprenais, j’arrivais à voir seule ce que je faisais correctement ou pas, j’arrivais enfin, en regardant la photo d’un bijou, à déceler quelles techniques avaient dû être employées pour sa réalisation. J’avais envie d’aller encore plus loin, de tester, de comparer, de pousser mes limites…Et c’est ce que j’ai fait et continue à faire.

Création de l'entreprise

Logo Allison Cohade Polymère

En 2014, je décide de créer mon entreprise de design, de vente et de formations de bijoux en argile polymère. Les 2 premières années ont été des années de tests et de mise au point, à vrai dire j’ignorais tout de ce qu’était une entreprise créative, je ne savais pas calculer mes prix, je vendais donc à perte sans le savoir. C’est également à cette période que j’ai commencé à donner des cours dans le magasin Schleiper à Liège. Disons que ces 2 premières années ont reflété mon envie d’être dans les règles au niveau de la loi (donc déclarée) mais que je n’étais pas très sérieuse quant à la pérennisation de mon activité.

  Heureusement pour moi, en 2016, j’ai croisé la route d’une femme formidable, qui déchire en ce qui concerne l’entrepreneuriat : Mélanie Jung du blog Les Pies Bavardes. Son abonnement m’a permis d’avoir les bases en marketing, communication, législation, calcul des prix…et, à partir de là, tout s’est transformé. J’ai pris conscience qu’en travaillant sérieusement et avec les bonnes personnes, je pouvais vivre décemment de mon activité. J’ai alors mis les bouchées doubles pour mettre en place la vie que je désirais avoir. Pour cela j’ai suivi (et je suis toujours) de nombreuses formations en commerce, marketing, communication, internet, comptabilité, photographie…J’ai multiplié les marchés de créateurs et appris à faire un stand attractif. J’ai mis en dépôt-vente mes bijoux dans des boutiques de créateurs et des galeries d’art. Enfin, j’ai diversifié mon offre de formations, participé à des salons comme Créativa et j’ai été recrutée par la marque Fimo en tant que démonstratrice Wallonie. Plutôt chouette non ? Ceci dit, je ne m’endors pas sur mes lauriers car lorsqu’on a une entreprise il faut toujours travailler, se renouveler, aller de l’avant…donc hop hop hop on continue !!!

MES VALEURS

Mes valeurs

Les valeurs de mon entreprise reflètent qui je suis. Je suis quelqu’un d’optimiste, de dynamique, d’unique. Par conséquent, mes bijoux symbolisent la modernité, le caractère unique de chaque femme, la liberté et la joie de vivre. Je suis également perfectionniste et exigeante envers moi-même. J’apporte donc une attention particulière à l’harmonie et à la finition des mes bijoux. Je ne recherche pas la perfection mais le soin, la bienveillance et la transmission de ma passion. Enfin, la sécurité de mes clients est un point qui me tient particulièrement à cœur. Mon côté scientifique à parfois tendance à ressortir et mon ancien métier (responsable hygiène et sécurité) y est certainement pour beaucoup. Ainsi, je n’utilise que des apprêts achetés en Europe, en acier inoxydable de bijouterie garantis hypoallergéniques, ne ternissant pas dans le temps et très résistants.